[Bit-lit/Fantasy] Strarda T1 ~ Éclosion par Mishakal Yveldir

Strarda-Tome-1-closion_359

Bonjour à tous,

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de bit-lit. Or, pendant ce confinement, j’ai, comme vous, parfois l’impression de tourner comme une lionne en cage. J’avais donc assez naturellement envie de me reconnecter à ma part animale. 

Entre fantasy et bit-lit, je vous propose de plonger dans l’univers de Strarda. Une série qui saura attiser votre soif d’hémoglobine.

Publié en février 2018 aux Éditions Cénusia – une maison fondée par et pour l’auteure –, Éclosion est le premier tome de cette série.

Pour quels lecteurs ?

– Adultes (contient de nombreuses scènes gores et explicites)

– Inconditionnels de bit-lit

– Personnes souhaitant écrire un roman ou une série originale

L’intrigue

Je m’appelle Julius Ervald. Ma Maîtresse, Cassandre, m’a dépouillé de mon humanité dans son étreinte rubiconde. Depuis lors, une bête hurle en moi. Elle me pousse à me repaître toujours plus, indifférente du sort des hommes dont je faisais partie autrefois. Tout tombe en ruines partout où je passe. Qui est le monstre, moi ou eux ? Je ne sais plus. Je cherche des réponses sur la Strarda, cette essence que ma Maîtresse m’a transmise en me mordant. Mon voyage est long, peuplé de rencontres qui finissent mal la plupart du temps. Je suis patient et j’attends le jour où je pourrai me venger, une fois que j’aurai atteint l’État de Golconde.

Mon avis

Comme le suggère habilement la quatrième de couverture, Strarda est un roman narré à la première personne. Nous vivons l’action par l’intermédiaire de Julius, qui doit faire face à sa transformation après avoir subi une étreinte. Tout comme lui, nous découvrons petit à petit ce qu’implique cette métamorphose et plongeons dans l’univers du roman avec ses codes, son système hiérarchique, ses lois…

Si l’on ne trouve aucune vraie définition du mot « Strarda », on fini par comprendre de quoi il retourne au fil des chapitres. En revanche, pour l’état de Golconde – concept un peut plus complexe – voici ce qu’il en est dit :

« Chercher cet état de grâce par commodité me semblait une hérésie. Pour toute chose mystique, il fallait un but divin. Et il voulait se libérer de ses chaînes pour retrouver une vie semblable à celle qu’il avait eue avant. Peut-être regrettait-il tout ce qu’il n’avait pas pu vivre dans sa condition humaine. Mais cette béatitude était dure à atteindre pour de bonnes raisons. J’aimais ce nouveau défi. Pas pour vivre comme avant, je n’étais plus le même homme, chercher aussi à ne plus souffrir de ma condition était futile. Non, ce que je voulais c’était réussir, pour me dire que j’avais ce droit ! Je devais me surpasser, prouver combien j’étais prêt à sacrifier pour sentir cette promesse céleste, une bénédiction capable de chasser mes tourments. Un souffle divin qui me dirait enfin que j’ai le droit de vivre, que je ne dépends de personne pour cela. Je franchirai tous les obstacles pour réussir ! »

Concernant le caractère immersif de l’aventure, nous pouvons compter sur les descriptions qui, très nombreuses, nous aide à visualiser les différents paysages, les architectures des villes, mais aussi l’apparence des personnages et leur façon d’agir. Tout devient si facilement imagé qu’on a facilement l’impression de lire un film.

Dans ces circonstances, il est d’autant plus dommage de buter sur des faiblesses de styles – telles que des redondances ou des lourdeurs – ou encore des problèmes de ponctuation comme l’oubli systématique de la virgule avant « mais » et « car ». Dommage, car sans cela, la plume de l’auteure serait encore plus agréable qu’elle ne l’est déjà.

Contrairement à la grande majorité des romans et séries du genre, celui-ci se situe à mi-chemin entre fantasy et bit-lit. En effet, comme son cousin, le fantastique, la bit-lit est un genre qui se déroule, en général, dans notre monde. Or, le monde de Strarda est imaginaire et apporte un côté fantasy à l’ensemble. Si vous préférez la bit-lit pure et dure, pas de panique, vous y trouverez votre dose d’hémoglobine, comme de sexe.

Si vous avez l’habitude de lire des ouvrages comprenant une bonne dizaine de personnages, comme c’est souvent le cas dans la fantasy, vous allez avoir l’impression de respirer. En effet, ce premier tome ne compte que 6 personnages de premier plan. Comme l’intrigue est construite à la manière d’un road-trip, tous les autres personnages apparaissent les uns après les autres et à un moment précis pour disparaître ensuite. De quoi largement faciliter l’intégration de ce petit monde.

Sans surprise, leur profondeur dépendra de leur degré d’importance et leur apparence est assez variée. De ce fait, tous sont parfaitement reconnaissables et suffisamment travaillés pour être cohérents et avoir leur propre âme.

Le Verdict

Avec son univers original, entre bit-lit et fantasy, son intrigue de type road-trip presque en solitaire, ses péripéties plus impressionnantes les unes que les autres pour son rythme houleux, ce premier tome de Strarda démarre sur les chapeaux de roues et laisse présager une série novatrice dans le genre. Son intrigue au cordeau et menée d’une main de maître nous envoûte avant de nous entraîner dans l’univers de l’auteure.

C’est bien simple, Éclosion a tout pour plaire et je m’y suis plongée avec délice et ai réellement eu l’impression tenace de suivre Julius dans ses pérégrinations et découvrant avec lui sa nouvelle vie de non-mort. Dommage que ses petits problèmes de style et de ponctuation viennent ternir le plaisir.

Malheureusement, pour la suite, il faudra attendre. Pour l’heure, seule une la préquelle Né d’une vierge est sorti et quatre autres tomes sont en préparation. Parmi eux, on trouve le tome 2 et trois autres romans : Histoire d’Ovidia, Histoire d’Ashera et Histoire d’Illyana. Spin-off ou suite ? Il faudra encore attendre avant de résoudre ce mystère.

En attendant, si vous désirez glaner des informations supplémentaires sur l’univers de Strarda, je vous invite à lire la Bulle de l’Auteure, sur son site. Si vous désirez également la suivre, rendez-vous sur son Facebook.

Suivez le lien pour vous procurer ce livre.

Je R chaudement 18

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s