[Fantastique] Le Grand Théâtre sur Broadway T1 ~ Les Talents Maudits par MariStef Rouchy

Le grand théâtre sur Broadway

Bonjour à tous,

Lorsque l’on est installé face à ces éternels rideaux rouges, certains se posent la question : Qu’y a-t-il derrière ?

Après sa première trilogie, MariStef Rouchy nous entraîne dans les coulisses de son Grand Théâtre sur Broadway. Un lieu fantastique dans tous les sens du terme qui, je l’espère, vous donnera envie de traverser le quatrième mur.

Ce livre est publié depuis octobre 2019 en autoédition par le biais de Librinova. Un grand merci à l’auteure de m’avoir proposé ce SP.

Pour quels lecteurs ?

– Tout public

– Amateurs de théâtre et d’art scénique en général

– Personnes désireuses de créer une série jeunesse

L’intrigue

Lorsque Julius Quidam débarque à New York pour une année sabbatique, tout le champ des possibles s’ouvre à lui ! Mais sa vie en Amérique n’est pas aussi facile qu’il l’avait imaginée. Alors, quand on lui propose un emploi au Grand Théâtre sur Broadway, le jeune homme se lance avec enthousiasme dans l’aventure.

Doté d’une empathie singulière envers les animaux, Julius tente de trouver sa place au théâtre et de mettre à profit son talent. Peu importe l’hostilité du directeur musical Alberich Wagner, le mode de vie particulier des artistes attire irrésistiblement le jeune homme. Cependant, à mesure que le temps passe, il comprend que le théâtre est la cible de trafiquants du Quatrième-Mur, une menace imminente pour les artistes…

Laissez-vous transporter dans les coulisses du Grand Théâtre sur Broadway, aux côtés d’un héros sensible et attachant !

Mon avis

C’est bien connu, dans les séries de SFFF, le premier tome sert à planter le décor pour familiariser le lecteur avec le nouvel univers dans lequel il plonge. Et ça, MariStef l’a bien compris puisqu’elle prend le temps de nous présenter Julius et l’orphelinat qu’il doit bientôt quitter, ainsi que le concours de circonstances qui lui offre l’opportunité inespérée de traverser l’Atlantique et vivre un an aux États-Unis. Sa vie au Grand Théâtre ne démarre pas tout de suite – et je vous laisse le soin de découvrir les événements qui l’ont amené à y trouver une place. Mais dès qu’il y met un pied, le scénario bascule progressivement dans le fantastique. Grâce à l’étrangement, MariStef utilise le fait soit un néophyte étranger comme prétexte pour nous expliquer le fonctionnement des coulisses de ce théâtre bien particulier. Tout y passe, des tenues vestimentaires, jusqu’à la vie quotidienne en passant par la monnaie interne au théâtre, ses coutumes et son histoire.

« Un talent est un objet particulier, qui permet à l’artiste d’exercer son art. Sans lui, il n’est rien. Sans lui, il est dépourvu de virtuosité. Sans lui, il perd tous ses moyens. Les talents sont la richesse du théâtre. Sans eux, nous ne sommes pas capables d’être des artistes. »

Bref, si comme moi, vous avez été comédien (ou l’êtes toujours), cette lecture vous transportera dans un univers dont vous ignorez tout. Ou presque, car les principes de bases – la distinction entre Cour et Jardin ou encore la signification du Quatrième Mur – y sont présents, mais ça s’arrête là. On dit souvent qu’au sein du troupe, les comédiens forment une grande famille. Le Grand Théâtre dépasse cet adage, puisque ses membres reconstituent une société qui évolue en parallèle de la société actuelle. D’un côté les acteurs, de l’autre les spectateurs. Deux mondes qui se croisent, qui ont besoin l’un de l’autre, mais qui ne se mélangent pas. Qui dit société dit organisation et pour ce faire, MariStef a intégré une notion de clanisme à son théâtre. Ainsi, la grande famille des acteurs se décline avec les chanteurs, les musiciens, les couturiers, les décorateurs, les machinistes, mais également… les membres de la confrérie de St Éloi.

Vous vous en doutez, avec un univers aussi large, les personnages sont nombreux. Si beaucoup ont un rôle important pour le développement de l’intrigue ou nourrir ses rebondissements, leurs noms hauts en couleur aident grandement à les distinguer et à renforcer le côté extraordinaire de l’univers. Très bien travaillés, ils se révèlent tous crédibles dans leur rôle, attachants et humains.

Avec son incipit in medias res, l’auteure nous plonge directement dans l’ambiance. Assez vite, les événements nous font nous poser un certain nombre de questions, qui trouvent leur réponse y fil des chapitres, seules quelques-unes restent en suspens, tome 2 oblige. La narration à la troisième personne omnisciente est fluide et contribue à égrainer les mystères, les renforcer, y apporter un éclairage particulier ou une solution. Très nombreuses, les descriptions aident grandement à construire les décors et les scènes et à nous y projeter pour vivre l’aventure aux côtés de Julius et ses amis.

« Sur ses jambes, ses bras, son ventre, une couverture de couleurs le réchauffait. Il sentit même cette énergie lumineuse passer à travers sa peau pour le réconforter jusqu’au tréfonds de son âme. Il cligna des paupières et sa vision se clarifia. Là, il fut émerveillé par l’éclat des couleurs magnifiques. Il n’osa plus bouger. Julius était entièrement recouvert de centaines de papillons multicolores. Il leva lentement un bras, et les papillons firent danser leurs ailes. Ils s’étalaient sur toute la branche de l’arbre. Puis, d’un coup d’un seul, ils s’envolèrent et ce fut un spectacle sans pareil. Un temps, ils restèrent autour de lui, à le survoler, puis ils s’éparpillèrent doucement dans le feuillage de la canopée. »

Le Verdict

Ce premier volume du Grand Théâtre sur Broadway est un excellent premier tome pour une auteure qui n’en est plus à son coup d’essai. Il présage d’une série jeunesse tout aussi bonne et à mettre entre toutes les mains de 12 à 77 ans et plus.

Julius n’est pas un élu. Certes, il a une petite particularité et un physique qui ne passe pas inaperçu, mais il n’incarne pas le stéréotype du protagoniste un peu mystique que l’on retrouve trop souvent dans la littérature jeunesse. Il n’appartient pas au monde des acteurs et personne (ou presque) ne veut de lui. Un profil moins courant et très rafraîchissant, qui ouvre des perspectives émotionnelles variées et pousse Julius à se dépasser pour montrer sa valeur.

En bref, pour moi, c’est un sans-faute. Certains trouveront peut-être que l’intrigue principale prend du temps à démarrer, mais ces détours dans le scénario permettent de mieux connaître Julius et de nous rapprocher de lui. D’ailleurs, puisqu’on en est aux comparaisons, j’aime beaucoup la fin. Sans rien vous en dévoiler, je dirais seulement que cette idée de choix sort vraiment de l’ordinaire.

Les Talents Maudits est donc un livre à lire de toute urgence et si vous ne connaissez pas l’auteure, il est un excellent moyen de la découvrir.

De mon côté, je vous promets que la Bibli’ sera aux premières loges pour la suite des aventures de Julius au Grand Théâtre sur Broadway. En attendant, je vous invite suivre l’auteure sur Facebook.

Suivez le lien pour vous procurer ce livre.

coup de foudre

Une réflexion sur “[Fantastique] Le Grand Théâtre sur Broadway T1 ~ Les Talents Maudits par MariStef Rouchy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s