[Littérature US] Le bruit des autres par Amy Grace Loyd

Bruit des autres

Bonjour à tous,

Ah les voisins. On les croise un peu, beaucoup. On vit (presque) avec sans pouvoir les choisir et parfois, on doit les supporter. De l’entreaide à la guerre ouverte, ils font partie des « joies » de la vie en appartement.

Dans Le bruit des autres, Amy Grace Loyd nous donne à écouter le quotidien de ces inconnus qu’on entend souvent plus qu’on ne voit.

Publié en 2014 chez Stock La Cosmopolite, Le Bruit des autres (The Affairs of Others) est le premier (et unique) roman d’Amy Grace Loyd.

Pour quels lecteurs ?

– Adultes

– Adeptes de la lecture sans prise de tête.

L’intrigue

Depuis la mort de son mari, Celia tient le monde à distance. Propriétaire d’un immeuble à Brooklyn, elle a choisi ses locataires pour leur discrétion. Puis il y a l’arrivée de Hope, une belle femme un peu perdue, fuyant un mari infidèle. Lorsque Hope entame une liaison dangereuse et qu’un de ses locataires disparaît soudainement, Celia voit ses murs vaciller. L’équilibre précaire qu’elle était parvenue à construire vole en éclats et l’oblige à sortir d’elle-même. Amy Grace Loyd ausculte le bruit des autres à travers les murs d’un brownstone et guette les désordres, les désirs de ce petit monde. Une exploration sans tabou du deuil, du sexe et des petits arrangements avec la vie dans un New-York voluptueux et brûlant.

Mon avis

Contrairement à ce que suggère le pitch, ce roman n’a absolument rien d’un polar ou thriller. Égal à lui-même, il enchaîne les tableaux de vie des divers habitants de l’immeuble. Nous découvrons tour à tour tous les occupants, leurs passés et leurs aspirations.

Ainsi, le lecteur devient une oreille indiscrète qui écoute aux portes, regarde par le trou de la serrure et s’immisce dans l’intimité des autres. Avis aux curieux et aux commères, ce roman saura satisfaire votre appétit pour les potins et diverses petites anecdotes insignifiantes.

Fluide, légère et très imagée, sa narration nous entraîne doucement. Si les péripéties, portées sur la vie quotidienne, n’ont rien de très attrayants, elles apportent juste ce qu’il faut de piquant pour apporter un peu de pep’s à l’intrigue et lui évite de sombrer dans le trivial.

Les personnages, bien campés et hétéroclites de part leur âge ou habitudes de vie prennent un malin plaisir à pimenter le récit. Bref, une belle petite mosaïque américaine située en plein cœur de melting pot.

Le Verdict

En conclusion sans être the roman, il reste un bon compagnon pour l’été. À lire les doigts de pieds en éventail sur la plage ou au frais. Il saura vous emporter et vous prépara, en douceur, à la reprise.

Suivez le lien pour vous procurer ce livre. Si vous préférez la VO, ce sera par .

je recommande

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s