[Romance] Échec et Love ! par Andy Pierce

Echecs & love

Bonjour à tous,

C’est bien connu, les gamins ne sont pas tendres entre eux et en ce qui concerne le sport, les a priori ont la vie dure. Dans son second roman, Andy Pierce prend un malin plaisir à opposer le sacro-saint foot avec… les échecs ! Passe-temps de snob ? Non-sport ? Venez confronter vos propres idées reçues avec la réalité.

Après une première romance en 2017 (Je serai toujours là pour toi) Andy Pierce récidive avec, Échec et Love ! Sorti en février 2018, il se destine, comme son prédécesseur, à un public jeunesse.

Un grand merci à l’auteur de m’avoir fait découvrir sa plume.

Pour quels lecteurs ?

– Ados

– Jeunes souhaitant se réconcilier avec la lecture

– Amateurs de romances.

L’intrigue

Le jour où il se découvre un don pour les échecs, Maxime, quatorze ans, est loin de se douter que toute son existence va être bouleversée…
Comment ses amis mordus de foot réagiront-ils ? Jusqu’où sa nouvelle passion le mènera-t-elle ? Et surtout : peut-on être à la fois un grand joueur d’échecs et un grand séducteur ?

Mon avis

Avec sa narration à la première personne et son incipit in media res, ce roman court nous propulse littéralement dans la peau de Maxime Daldoss. L’auteur n’épargne aucun détail, surtout pas le parlé et les mythiques fotes dort o graffe de nos chers collégiens.

Truffés de vannes et autres remarques assassines, les chapitres révèlent un humour mêlant ironie, cynisme et second degré. Complètement décoiffant. En plus d’apporter une forme de légèreté supplémentaire, il participe pleinement au réalisme du roman.

Ajoutons à cela des personnages aussi variés que hauts en couleur. Immersion garantie !

En parallèle, l’immersion dans le monde des échecs s’effectue de façon progressive. L’intrigue et l’humour servent alors de support pour passer en revue et démentir tous les clichés qui pullulent autour de ce jeu. Un bon moyen pour les néophytes de se familiariser, en douceur, avec ce jeu. Au programme : règles de bases, déplacements des pièces et stratégie.

« Ça n’a pas l’air bien compliqué, en effet, contrairement à ce que j’avais entendu dire. Et je dois avouer que la présentation faite par M. Moreau a éveillé ma curiosité. Disputer une partie d’échecs, finalement, c’est un peu comme faire la guerre. On a une véritable armée sous ses ordres… à ceci près que tout se passe dans la tête des joueurs. Après les robinets de M. et Mme Martin, c’est un nouveau challenge à relever pour mes neurones d’hyperactif ! »

Niveau thème, assez peu de surprises, l’Amour domine. Assez large, il englobe aussi bien les balbutiements amoureux que la passion sportive. Car oui, ce livre n’est pas qu’une romance, mais une véritable déclaration passionnée pour les échecs.

Le Verdict

Ce roman court a tout pour lui, ou presque. Beaucoup de chapitres débutent en bas ou au milieu de la page, un problème facilement resolvable grâce à des sauts de pages aux bons endroits. Quant à la chute, un peu rapide, elle fait un peu brouillon. Quelques lignes supplémentaires suffiraient à l’améliorer.

Avec son suspens crescendo enrichi par ses multiples péripéties, la lecture devient assez vite addictive. Résultat, je l’ai littéralement dévoré en quelques jours.

Aussi émouvant que bouleversant, Échec et Love ! m’a donné envie de renouer avec ce jeu de plateau qui a bercé mon enfance. Cette fois-ci – et pour conjurer le sort – j’ai bien envie de me plonger dans des bouquins de stratégie.

Retrouvez Andy Pierce sur Facebook.

je recommande chaudement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s