[Thriller psychologique] Maison d’artiste par Marie-Jane Barthelemy

maison d'artiste

Bonjour à tous,

Comment faire quand votre vie entière part en vrille ? Que faire pour remonter à la surface, reprendre le contrôle de sa vie lorsqu’on a le sentiment ne pouvoir tomber plus bas ?

Dans sa Maison d’artiste, Marie-Jane Barthelemy nous donne un début de solution. Parue en juillet 2017 en autoédition, cette nouvelle explore le psychisme ainsi que nos mécanismes les plus primaires.

Pour quels lecteurs ?

– Ados-adultes

– Amateurs de thrillers psychologiques

– Inconditionnels des récits non-chronologiques

Judith Laverne traverse des moments difficiles dans de nombreux domaines de sa vie. Incapable de faire face, elle prend un congé sans solde et cherche la solution dans une Maison d’artiste. Son propriétaire, le photographe Julian Wright, est récemment décédé dans un accident de voiture. Sa fille, qu’il ramenait, a survécu, mais, handicapée, a préféré louer en l’état. Judith est séduite par la maison, mais également victime de visions. La maison est-elle hantée par l’artiste dont elle ignorait tout ? Et surtout pourquoi ces souvenirs obsédants ?

Ne vous fiez pas à ce résumé bien ordonné. Le récit, en plus d’être non-chonologique, débute par la fin. Internée dans une maison de repos après avoir voulu mettre fin à ses jours. Plutôt que s’appesantir sur le quotidien en psychiatrie, l’auteur utilise les séances avec le psy pour pousser Judith à tout raconter.

Cette construction scénaristique, associée à de nombreuses péripéties et retournements de situation créent un suspens haletant. Au fil des chapitres, le lecteur reconstitue la vie de Judith, comme s’il s’agissait d’une gigantesque fresque. Une véritable machine infernale où les rouages entrent en action les uns après les autres comme pour mieux la précipiter vers son destin.

À côté du personnage torturé de Judith, on trouve toute une panoplie de manipulateurs. Du pervers narcissique jusqu’au chantage affectif, l’auteur n’épargne rien à son écorchée vive. Une façon de mettre en lumière la part sombre qui sommeille en chacun de nous et nous pousse à prendre l’ascendant sur les plus faibles.

Seuls bémols, le style (où subsiste des coquilles et quelques verbes pauvres) et le rythme, un peu lent par endroit pour un thriller. S’en émane un sentiment de douceur de vivre assez peu compatible avec le suspens.

Le Verdict

Une nouvelle rondement menée et bouleversante.

Derrière les quelques scènes rassurantes, se cache un climat de danger permanent proche de la traque.

Passionnante, elle donne à réfléchir sur notre rapport aux autres, aux symboles du pouvoir et d’une manière plus générale à la vie. En effet, nous nous forgeons grâce à des choix qui influencent notre avenir.

Hallucinations ou souvenirs ? Vous aussi, plongez dans les tréfonds de l’âme.

je recommande

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s