[Tranche de vie] Histoire d’hommes par Thierry Jaëglé

Histoires d'homme

Bonjour à tous,

Il est des livres, si réalistes et bien écrits, qu’on les referme avec le sentiment que le récit était peut-être plus qu’une simple fiction. Thierry Jaëglé l’a parfaitement compris.

Paru d’abord en compte d’auteur chez Thélès, puis réédité en 2016 en autoédition, Histoire d’hommes, mêle fait divers et expérience de l’auteur sans incarner une autofiction.

Pour en savoir plus, je vous invite à regarder l’interview réalisée par TV78 sur Youtube. Je tiens à remercier l’auteur pour ce SP.

Pour quels lecteurs ?

– Tout public

– Amateurs de policier et de thriller

– Personnes sensibles aux histoires issues de faits réels.

Un fait divers, largement relayé par les médias va contraindre Nicolas, jeune quadra, à affronter son passé. L’affaire démarre par un banal accident de la route dont un vieil homme est victime. Les enquêtes qui vont en découler, celles du Capitaine Joly et du jeune journaliste Didier Moreau vont arriver aux mêmes conclusions inquiétantes. Comment vont réagir les deux hommes face au passé trouble de Jules Laedge miraculeusement sorti vivant de son accident ? Quel comportement va devoir adopter Nicolas face à ces trois personnages rencontrés au détour de sa propre enquête ?

Dès le début de ma lecture, la forme de ce roman m’a frappé. Divisé non pas en chapitres, mais en épisodes, comme pour imiter les séries policières qui envahissent notre petit écran devenu plat. À l’intérieur de ces épisodes, nous retrouvons des sous-chapitres numérotés, accompagnés d’une date, d’une heure, sans oublier le titre.

Épisode 1 où le regret règne.

Quelle que soit l’autorité, s’y soumettre peut être périlleux.

Soyons rempli de lucidité si vivre est notre vœu.

Ce souci de précision quasi-chirurgicale, apporte un cadre, mais aussi un réalisme époustouflant, notamment en ce qui concerne le milieu médical et la machine judiciaire.

Avec son incipit in media res, son intrigue ficelée façon puzzle, ses éléments dévoilés au compte goutte et ses retournements de situation, ce primo roman est digne d’un thriller policier. Cependant, son rythme, un peu lent, contribue à le classer dans la catégorie « Tranche de vie ».

Au niveau des personnages, on retrouve le même souci du détail à travers un panel varié et authentique. Chacun évolue selon son propre fonctionnement et en fonction des péripéties. Le tout entouré d’émotions qui leur sont propres.

À ce stade, tout pourrait aller comme dans le meilleur des mondes et je vous avoue que l’attribution du badge n’a pas été chose aisée compte tenu des qualités de cet ouvrage.

C’est au niveau du style que le bas blesse vraiment. Parfois pompeux, souvent maladroit au regard des problèmes de temps réguliers, de l’abus du gérondif et des trop nombreuses coquilles. Ajoutons une narration trop détaillée qui devient parfois source d’incohérences. Forcément, ça gâche la lecture.

Mais ce n’est pas tout, puisque sur la forme, cette obsession pour les détails conduit l’auteur à un paradoxe. D’un côté, il ajoute une amorce à chaque épisode. Une bonne idées si celles-ci n’étaient pas trop précises. Ainsi, on fini par s’attendre aux événements. De l’autre, il néglige la mise en page (remplacement des tirets cadratins par des puces pour les dialogues, absence d’alinéas et texte non justifié par endroits).

Le Verdict

Un verdict en demi-teinte, donc d’autant plus que ce primo roman très réaliste a tout de même réussi à me transporter malgré ses points faibles.

Son découpage peu commun et ses sous-chapitres courts aident à accélérer un rythme ralenti par la narration.

Ce récit rendement mené, captivant et de personnages attachants qui s’évertuent à jouer avec nos émotions. Cependant, les révélations passées, la fin devient prévisible, lui ôtant ainsi une bonne part de suspens.

Selon moi, une réécriture s’impose, histoire d’éradiquer une bonne fois pour toutes les coquilles et d’améliorer les points cités plus haut. Sans ces zones d’ombres, nul doute qu’il pourrait être un puissant thriller policier.

Dommage.

déception

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s