[Fantasy] Irish Myths & Legends par Michael Scott

scott

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais vous présenter un livre du grand Michael Scott. C’est un auteur irlandais spécialiste de la mythologie et du folklore de son pays. Son succès est tel, qu’il est considéré, en Irlande, comme « Le Roi de la Fantasy ». Malheureusement, ce livre est l’un de ceux qui n’ont pas été traduit en français, à ce jour. Il est en correspondance avec un autre livre du même auteur : Irish Folk and Fairy Tales.

Pour quels lecteurs ?

– Personnes comprenant l’anglais

– Ados-adultes

– Personnes férues de récits de légendes

– Personnes s’intéressant à l’histoire de l’Irlande

– Personnes voulant s’initier au gaélique irlandais.

Ce livre se découpe en 3 parties :

La première résume la création d’Erin en s’inspirant de la Bible et introduit le personnage du barde Amergin.

Dans la seconde, est le récit du mythe de Cuchulain (Le chien d’Ulster), un demi-dieu qui sera connu pour être le plus grand des héros d’Erin. Dans ce récit, de nombreux narrateurs se succèdent (dont Amergin) , ce qui dynamise le récit et permet d’avoir des points de vues différents sur l’intrigue. Ce mythe nous plonge dans un monde emprunt de magie où les Sidhes et autres créatures de l’Autre-Monde interfèrent en permanence sans que les hommes s’en rendent compte. La vision de ces créature nous est révélée par Cuchulain puisque fils du dieu Lugh, il peut, contrairement aux humains, les voir. Le récit de sa vie est avant tout une quête dictée par le destin faite d’apprentissages pour surmonter des obstacles toujours plus imposants. Il est un personnage attachant qui devient, au fil des pages, un homme bon qui cherche à rendre justice pour le bien de tous. Il est un homme de parole, est découvrira que tous ne le sont pas.

La dernière partie est une succession de nouvelles dont le temps de la narration nous amène jusqu’après la seconde guerre mondiale. Ces nouvelles font intervenir des fantômes, leprechauns, banshees, le dullahan (cavalier sans tête chevauchant un cheval sans tête) et autres malédictions dans un cadre qui devient progressivement l’Irlande que nous connaissons.

Le Verdict

Cette intrusion constante d’éléments fantastiques dans la narration invite le lecteur à croire en ce qui lui est conté. Ce livre captivant se lit facilement. Les chapitres sont assez courts ce qui en fait un bon choix de première lecture en anglais. Les quelques mots présents en gaélique sont traduits par l’auteur. L’enchaînement de récits différents garde une cohérence qui évoque plus l’Histoire des mythes irlandais (en prenant sa source dans la Bible et en s’achevant à notre siècle) qu’une tentative de répertorier tous les mythes sous forme de liste de courses. Nous assistons au récit d’un société en construction au travers du prisme de la magie évitant aux personnage de tomber dans le piège du manichéisme.

je recommande

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s